Evénements

  • Conférence Lamine Brahimi sur digitalisation

    INVITATION *La Chambre de Commerce Suisse en Francea le plaisir de vous convier à une conférence sur le thème : Digitalisation : quels impacts...

    Lire la suite...

  • Assemblée générale du 28 Juin 2018

    Assemblée générale statutaire de la CCSF

    Lire la suite...

Actualités France Suisse

PISA 2012 : bon résultat de la Suisse – des efforts s’imposent encore

Les performances des jeunes Suisses âgés de 15 ans se situent à nouveau nettement au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE…

…C’est ce qui ressort de l’étude PISA en cours pour les trois domaines testés : lecture, mathématiques et sciences naturelles. En mathématiques, c’est la Suisse qui enregistre le meilleur résultat de toute l’Europe. Pourtant, les employeurs estiment qu’en lecture et dans le domaine des sciences, des efforts sont encore nécessaires.

En 2012, plus d’un demi-million d’élèves de 15 ans de 65 pays et régions ont pris part à l’étude PISA. Pour la seule Suisse, plus de 10 000 élèves y ont participé. Leurs performances scolaires se décomposent comme suit :

  1. En mathématiques, les élèves suisses obtiennent un excellent résultat. Aucun autre pays européen n’obtient un résultat moyen significativement meilleur dans cette branche. Les seuls pays qui obtiennent des performances moyennes supérieures sont la Corée et Singapour, à côté de plusieurs régions de Chine. De plus, les performances suisses en mathématiques sont demeurées stables ces dernières années.
  2. En lecture aussi, la Suisse obtient des résultats supérieurs à la moyenne. On constate une tendance positive : la part des élèves faibles en lecture a reculé, passant de 20 pour cent en 2000 à 14 pour cent en 2012. Dans la perspective d’une formation professionnelle initiale, il importe d’améliorer les capacités de lecture des élèves faibles dans ce domaine. Sur ce point, des efforts sont encore nécessaires.
  3. En sciences, les jeunes Suisses atteignent aussi des résultats supérieurs à la moyenne de l’OCDE. En outre, leurs performances moyennes sont restées stables. La proportion d’élèves faibles dans cette branche a reculé, passant de 16 pour cent en 2006 à 13 pour cent en 2012. Pour l’avenir, il importe de revaloriser ces branches via les objectifs nationaux de formation et les plans d’études des régions linguistiques. En comparaison internationale, la place de cette branche est encore trop faible en Suisse.

Dans l’ensemble, les résultats enregistrés par la Suisse dans le cadre de l’étude PISA sont positifs. Les excellentes performances réalisées sur le thème important des mathématiques sont réjouissantes. Mais les employeurs plaident en faveur d’une amélioration de la capacité de lecture et d’un meilleur ancrage de la place des sciences dans les plans d’études. Vu leur engagement dans la formation professionnelle, les employeurs ont un intérêt vital aux performances des jeunes après leur scolarité obligatoire.

Auteur : Union Patronale Suisse

Date de publication : 04/12/2013

 

Partager...

Submit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Nos partenaires

Novartis


Rolex


Crédit Suisse


Swiss Re