Evénements

  • Conférence du 22 novembre à Lyon

    « Stratégie d'entreprise : l'innovation participative »

    Lire la suite...

  • Assemblée générale du 7 novembre 2016 à Paris

    Assemblée générale statutaire de la CCSF

    Lire la suite...

Actualités France Suisse

Le dispositif privé à l’export a la cote au Quai d’Orsay

Matthias Fekl, le Secrétaire d’Etat au Commerce Extérieur s’est exprimé clairement à l’occasion de l’Assemblée Générale de l’OSCI sur sa volonté de renforcer les liens avec les opérateurs privés du commerce international et a insisté sur leur utilité dans le dispositif général du commerce extérieur…

C’est sans doute une des premières fois depuis Christine Lagarde qu’un Ministre a pris une position aussi claire en faveur des opérateurs privés comme étant « indispensables et parfaitement complémentaires du dispositif public pour appuyer nos Pme à l’international ».

Pour Etienne Vauchez, le Président de l’OSCI, cette position arrive à point nommé dans un contexte du grand chambardement intervenant dans le commerce extérieur français : fusion de Ubifrance et de l’AFII pour créer Business France, liquidation judiciaire complexe d’Erai, le bras armé de la Région Rhône-Alpes à l’international, plan de restriction budgétaire et de personnel dans l’organisation des Chambres de Commerce. Dans cette tempête, les privés apparaissent aujourd’hui comme l’un des seuls éléments de dynamisme et de croissance.

Etienne Vauchez, de son côté, s’est félicité du travail accompli avec le Ministre pour promouvoir auprès des députés, l’amendement Guittet dont l’objectif est d’assouplir les conditions de la loi LME pour les sociétés de négoce et de commerce international qui subissaient une distorsion de concurrence avec leurs homologues européens.

On peut rappeler d’ailleurs que, selon les douanes, les opérateurs privés d’accompagnement et de négoce représentent à eux seuls le quart des exportations françaises soit 120 Milliards d’euros par an.

Cette prise de position fait une suite logique à l’avis de l’autorité de la concurrence qui avait épinglé fortement Erai et Ubifrance pour leurs pratiques anticoncurrentielles vis-à-vis du privé.

Forte de ces succès, l’OSCI compte aujourd’hui poursuivre sa structuration en réalisant une grande opération de communication mais également des actions concrètes de recensement et de cartographie de la profession d’accompagnement privé en commerce extérieur.

Auteur : Classe Export

Date de publication : 18/06/2015

Partager...

Submit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Nos partenaires

Novartis


Rolex


Crédit Suisse


Swiss Re