Evénements

  • Conférence du 22 novembre à Lyon

    « Stratégie d'entreprise : l'innovation participative »

    Lire la suite...

  • Assemblée générale du 7 novembre 2016 à Paris

    Assemblée générale statutaire de la CCSF

    Lire la suite...

Actualités France Suisse

La place de la Suisse dans le 2016 Global Innovation 1000

Le budget global R&D atteint un niveau mondial record de quelque 680 milliards de dollars US. La Suisse représente 4,4% des investissements R&D dans le monde. Les efforts en matière de recherche se déplacent du domaine des produits vers celui des services et des logiciels…

… Avec un montant total de plus de 680 milliards de dollars US, les dépenses en recherche et développement (R&D) des 1000 entreprises ayant les budgets R&D les plus élevés au monde atteignent un nouveau record. L'intensité globale de la R&D se situe quant à elle au même niveau qu'en 2005 (4,2%). Telles sont les conclusions de l'étude « 2016 Global Innovation 1000 » menée par Strategy&, l'entité conseil en stratégie de PwC. Ont été examinés les budgets des 1000 entreprises cotées en bourse ayant publié les dépenses R&D les plus élevées.

Les entreprises suisses investissent 29,6 milliards de dollars US dans la recherche et le développement

Avec un volume R&D cumulé de 29,6 milliards de dollars US, les dépenses ont reculé de 2,9% par rapport à l'année précédente en Suisse. L'apparente baisse des budgets par rapport à l'année précédente (2015 : 30,5 milliards de dollars US) est imputable au dollars US fort. En francs suisses, le volume des innovations a augmenté de 2,2%, passant ainsi de 27,9 à 28,5 milliards de CHF.

Augmentation des dépenses pour le développement de logiciels et de services numériques

Dans l'ensemble des branches, les efforts en matière de recherche évoluent toujours davantage du domaine des produits vers celui des services numériques et des logiciels. Alors qu'en 2010, 46% des budgets R&D mondiaux étaient consacrés aux offres basées sur des produits, la part de ces derniers a chuté à 41% jusqu'en 2015 et passera à 37% environ d'ici 2020. En revanche, le budget consacré au développement de logiciels et de services numériques augmentera de 54% (2010) à 63% (2020) en l'espace de dix ans. Et pour cause : les entreprises qui en 2015 ont augmenté leurs recettes plus rapidement que la concurrence ont consacré en moyenne 25% de plus d'argent au développement de logiciels que celles dont la croissance des recettes a été nettement plus lente que la concurrence.
Dans le même temps, les dépenses effectives consacrées à la recherche et au développement sont, dans une large mesure, sans rapport direct avec la capacité d'innovation des entreprises. A l'instar des années précédentes, Apple est le numéro un incontesté des entreprises considérées comme les plus innovantes, bien qu'en termes de budget R&D, la société n'occupe que la 11e place en comparaison internationale. Elle est suivie par Alphabet, 3M, Tesla et Amazon. « Cette évaluation montre à quel point la capacité d'innovation et le succès sont aujourd'hui déjà liés à l'informatique et à la compétence en matière de logiciels. Il en ressort que la transformation numérique devrait figurer en tête de l'agenda stratégique des entreprises de toutes les branches », déclare Alex Koster, directeur de Strategy& en Suisse.

Santé : le top en Suisse

Les entreprises pharmaceutiques Roche Holding SA et Novartis SA se situent cette année également dans le peloton de tête : Roche occupe la 7e place dans le classement global avec 10 milliards de dollars US et Novartis la 8e place avec 9,5 milliards de dollars US. En comparaison mondiale, certaines entreprises américaines à forte orientation numérique ont sensiblement grimpé dans le classement, par exemple Amazon et Alphabet, qui ont gagné respectivement quatre et deux places. « Les entreprises suisses et européennes ne doivent pas rater le coche. Elles doivent continuer à accélérer leurs investissements dans de nouveaux services et logiciels afin de pouvoir suivre la cadence sur le long terme », explique Alex Koster.

Auteur : Finyear

Date de publication : 26/10/2016

Partager...

Submit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Nos partenaires

Novartis


Rolex


Crédit Suisse


Swiss Re