Evénements

  • Assemblée générale du 28 Juin 2018

    Assemblée générale statutaire de la CCSF

    Lire la suite...

  • Conférence du 22 novembre à Lyon

    « Stratégie d'entreprise : l'innovation participative »

    Lire la suite...

Actualités France Suisse

Parc national d’innovation : le concept de mise en œuvre à l’attention de la Confédération est approuvé

La Conférence des chefs des départements cantonaux de l’économie publique (CDEP) a approuvé à l’unanimité le concept de mise en œuvre d’un parc national d’innovation à l’attention de la Confédération. Outre les deux sites principaux (hubs) à proximité de l’EPFL et de l’EPFZ, deux projets de sites en réseau ont également été retenus…

… Le concept des cantons définit par ailleurs les bases nécessaires à la mise en place d’une institution responsable à l’échelle nationale.

Lors de leur assemblée plénière du 26 juin 2014 à Berne, les chefs des départements cantonaux de l’économie publique ont validé à l’unanimité le concept de mise en œuvre visant la création d’un parc national d’innovation à l’attention de la Confédération. Ils s’acquittent ainsi du mandat que leur avait confié l’année passée le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR).

Le parc national d’innovation est issu d’une initiative lancée par le conseiller national Ruedi Noser. Les conditions-cadres légales ont été définies dans le cadre de la révision de la loi sur l’encouragement de la recherche et de l’innovation (LERI).

Le concept en bref

Le concept de mise en œuvre vise non seulement à identifier les sites, mais aussi à définir les critères de participation, les compétences scientifiques et le contexte industriel ainsi qu’à clarifier les questions liées à la disponibilité des terrains. Le concept des cantons esquisse par ailleurs les bases nécessaires à la mise en place de la future organisation faîtière nationale, qui doit réunir les initiatives locales en matière de commercialisation à l’international et d’assurance qualité. Il est prévu d’implanter les deux hubs à proximité des deux écoles polytechniques fédérales.

Zurich prévoit à cet effet de réaffecter une partie de l’ancien aérodrome militaire de Dübendorf, tandis que Lausanne envisage d’étendre les activités des antennes régionales de l’EPFL dans l’optique de créer un véritable pôle romand de l’innovation.

Quant aux sites en réseau, ils devraient s’installer dans le canton d’Argovie (parc «InnovAARE» à proximité de l’Institut Paul Scherrer sur le site de Villigen) ainsi que dans le Nord-Ouest de la Suisse (projet «BEST» proposé conjointement par les deux cantons de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne et le canton du Jura sur le site d’Allschwil). Ces deux projets remplissent les critères définis par la CDEP et peuvent en outre se prévaloir d’un financement autonome et du degré de maturité nécessaire projets remplissent les critères définis.

Une procédure de requalification devrait permettre aux six projets restant en lice de démontrer une nouvelle fois leur potentiel de développement d’ici au lancement du parc national d’innovation en 2016.

La balle est dans le camp de la Confédération

La décision d’approuver le concept de mise en œuvre à l’attention de la Confédération a été arrêtée à l’unanimité. L’automne dernier, les cantons avaient déjà adopté d’un commun accord les critères et les principes directeurs régissant la procédure de sélection définie précédemment par leurs soins. Ils ont ainsi envoyé à deux reprises un signal fort à la Confédération, démontrant qu’ils considèrent le futur parc d’innovation comme un enjeu national.

Il appartient à présent au DEFR de soumettre le concept des cantons et les propositions afférentes à l’approbation du Conseil fédéral, lequel devrait rendre sa décision à l’automne 2014 avant de transmettre le message au Parlement pour délibération.

Un parc d’innovation aussi important acquiert une notoriété internationale et contribue ainsi au renforcement des rapports de la Suisse avec la communauté R&D globale. Ceci renforce la coopération de recherche aussi bien au niveau des institutions de recherche publiques que de celles de l’économie. Il en résulte des impulsions d’innovation pour la place industrielle suisse.

Une institution responsable à l’échelle nationale pour le parc national d’innovation a été mise en place parallèlement aux activités politiques. Sa tâche consiste en particulier à médiatiser globalement le parc d’innovation et à coordonner les contacts des différents acteurs.

Auteur : SEFRI / Swissmem

Date de publication : 05/08/2014

Partager...

Submit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Nos partenaires

Novartis


Rolex


Crédit Suisse


Swiss Re