Evénements

  • Conférence du 22 novembre à Lyon

    « Stratégie d'entreprise : l'innovation participative »

    Lire la suite...

  • Assemblée générale du 7 novembre 2016 à Paris

    Assemblée générale statutaire de la CCSF

    Lire la suite...

Actualités France Suisse

Les entreprises ont consacré 2,3 milliards de francs à la protection de l’environnement en 2013

En 2013, les dépenses de protection de l’environnement des entreprises se sont élevées à environ 2,3 milliards de francs. Par rapport à 2009, les investissements pour prévenir la pollution ont augmenté de 30% tandis que ceux pour traiter la pollution ont reculé de 31%. Cette évolution reflète, entre autres, un intérêt accru des entreprises pour des processus de production plus propres…

En 2013, les dépenses de protection de l’environnement des entreprises des secteurs secondaire et tertiaire comprenaient 1,727 milliard de francs de dépenses courantes (dépenses internes, achats de services et redevances communales) et 537 millions de francs d’investissements pour prévenir ou pour traiter la pollution. Elles atteignaient au total 2,264 milliards de francs, un montant comparable à celui enregistré en 2009, année de la dernière enquête. Toutefois, en raison de la croissance économique observée durant cette période, la charge que représentent ces dépenses pour les entreprises a reculé de 0,39% à 0,36% du PIB.

Les technologies plus propres gagnent du terrain

Par rapport à 2009, les investissements de prévention de la pollution ont augmenté de 30% tandis que ceux de traitement de la pollution ont reculé de 31%, à prix courants. La part des premiers dans le total des investissements de protection de l’environnement est ainsi passée de 65% à 77% et celle des seconds de 35% à 23%. Cette évolution traduit entre autres un intérêt accru des entreprises pour les technologies et processus de production plus propres, qui permettent de réduire voire d’éviter la génération de pollution plutôt que de traiter celle-ci une fois engendrée.

Sept francs sur dix pour la gestion des déchets et des eaux usées

Entre 2009 et 2013, la part des dépenses de protection de l’environnement affectée à la gestion des déchets, comme celle destinée à la gestion des eaux usées, sont restées stables (46% respectivement 25% en 2013). Celle consacrée à la protection de l’air et du climat a reculé de 14% à 11% tandis que la part attribuée aux autres domaines de l’environnement (p. ex. la lutte contre le bruit, la protection de la biodiversité, du paysage, des sols et des eaux souterraines) a augmenté de 15% à 18%.

L’industrie suisse n’est pas pénalisée en comparaison européenne

En 2013, les dépenses de protection de l’environnement de l’industrie s’élevaient à environ 1 milliard de francs, soit près de 6% de moins qu’en 2009 et 16% de moins qu’en 2003, à prix courants. La charge financière que représentaient ces dépenses pour l’industrie suisse est ainsi passée de 1,2% de la valeur ajoutée brute en 2003 à 0,9% en 2009 et 0,8% en 2013. Dans l’industrie européenne (UE-28), cette charge s’élevait à 2,3% en 2013.

Le recul des dépenses dans l’industrie suisse ne signifie pas nécessairement que ce secteur s’engage moins en faveur de la protection de l’environnement. Il peut en effet aussi s’expliquer par des changements structurels en faveur d’activités moins polluantes, par l’adoption de processus de production plus propres ou encore par des traitements moins coûteux de la pollution générée.

Auteur : Office fédéral de la statistique (OFS)

Date de publication : 24/11/2015

Partager...

Submit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Nos partenaires

Novartis


Rolex


Crédit Suisse


Swiss Re