Evénements

  • Assemblée générale du 28 Juin 2018

    Assemblée générale statutaire de la CCSF

    Lire la suite...

  • Conférence du 22 novembre à Lyon

    « Stratégie d'entreprise : l'innovation participative »

    Lire la suite...

Actualités France Suisse

Commerce extérieur suisse - 1er semestre 2013 : les exportations plafonnent à 100 milliards de francs

Le commerce extérieur est resté engourdi durant les six premiers mois. Si les exportations ont gagné 0,4% sur une année, les importations ont perdu 0,6%. Les échanges avec l'Amérique du Nord ont fait briller une lueur d'espoir. La balance commerciale boucle avec un excédent record de 12,3 milliards de francs...

 

… En bref

▲ La chimie-pharma exporte pour 1,6 milliard de francs en plus
▲ Importations : hausse des biens d'équipement et demi-produits
▼ Exportations : 4ème semestre consécutif en recul pour les machines et l'électronique
▼ La Suisse importe 26 000 voitures de tourisme en moins

 

Exportations : +4% dans la chimie-pharma, -4% pour l’industrie des machines et de l'électronique

La moitié des branches ont vu leurs exportations augmenter. La progression des denrées alimentaires, boissons et tabacs (café : +23% ; boissons : +18%) a été particulièrement marquée avec +10%. L'industrie chimique et pharmaceutique s'est elle aussi accrue. Les résultats mitigés des autres branches ont conduit à une hausse globale minime.

Les exportations de la chimie-pharmacie et des instruments de précision ont gagné 4%. Celles de la première ont comptabilisé 1,6 milliards de francs de plus qu'au 1er semestre 2012, même si les prix à la sortie se sont fortement rehaussés. Les produits agrochimiques (+13%), ceux immunologiques (+9%) et les médicaments (+4%) ont joué ici les premiers rôles. L'industrie des matières plastiques a progressé de 3%. Avec une croissance timide de 1%, l'horlogerie n’a certes pas réédité ses performances passées, mais a évolué à un haut niveau. L'industrie des textiles, habillement et chaussures a stagné.

La métallurgie a reculé de 2%. Pour sa part, l'industrie des machines et de l'électronique a perdu 4%, freinée par les machines motrices non électriques (-16% ; turbines et réacteurs : -21%) et les machines-outils (-396 millions de francs). L'industrie du papier et des arts graphiques a dévissé de 5%.

Exportations : l'Asie dans le rouge à cause de l'Inde, de Hong Kong et du Japon

Durant le 1er semestre, la hausse de 6% des exportations vers l'Amérique du Nord et latine a permis de compenser la dégradation vers les autres continents. Pour l'Amérique du Nord, l'augmentation a atteint 13% au Canada et 5% aux USA. En Amérique latine, elle a été notamment générée par l'Argentine (+36%) ; le Brésil et le Mexique ont affiché +1%.

Les ventes à l'Océanie (Australie : -1%), l'Asie et l'Europe ont reculé chacune de 1%. En Asie, l'Inde (-12%), Hong Kong (-9%) et le Japon (-8%) ont particulièrement souffert. La Corée du Sud et Singapour ont pour leur part brillé, avec respectivement +10 et +9%. Les exportations vers la Chine ont progressé de 2%. Au sein de l'Europe (UE : -1%), la demande de produits suisses a chuté en Hongrie (-25%) et en Suède (-10%). L'Allemagne a pesé lourd dans la balance avec un recul de 6% (sans l'électricité : +2%). A l'inverse, les résultats semestriels se sont montrés réjouissants avec l'Irlande (+31% ; pharma et véhicules), les Pays-Bas (+11%), la Belgique (+10%) et l'Italie (+7%). Les envois vers l'Afrique ont stagné.

Importations : les biens d'équipement plus dynamiques que les biens de consommation

Le léger repli de 1% à l’importation est à mettre sur le compte des produits énergétiques (nominal et réel : -10% malgré des livraisons de brut doublées) et des biens de consommation. A l'inverse, les biens d'équipement ainsi que les matières premières et demi-produits ont eu plus de succès.

Parmi les biens de consommation (-2%), de nombreux sous-groupes ont dépassé leur résultat de l’an dernier, comme les denrées alimentaires, boissons et tabacs (+7%) ainsi que les médicaments (+1%). La situation s’est révélée moins rose pour les biens de consommation durables. Ici, les voitures de tourisme entre autres ont chuté de 14% (-25 979 pièces) contre 6% pour la bijouterie et joaillerie (réel : -30%).

Les importations de matières premières et demi-produits (+1%) ont légèrement crû, surtout pour les demi-produits chimiques (+7%) ; en revanche, les fournitures d'horlogerie ont lâché 10% et les demi-produits en métal 2%.

Les biens d'équipement se sont démarqués (+3%). Ici, les installations et appareils de transmission ont bondi d'environ 17%. Les matériaux de construction et de génie civil, les installations pour hôpitaux et cabinets médicaux ainsi que les machines motrices ont gagné entre 8 et 11%. Les véhicules utilitaires ont en revanche reculé de 11%.

1,3 milliard de francs d'importations en moins en provenance de l'UE

Les importations en provenance d'Océanie (-18% ; Australie : -27%) et d'Europe (-4%) ont perdu du terrain. Dans cette dernière, la Belgique (-29%), l'Irlande (-20%), les Pays-Bas (-6%) et l'Allemagne (-6%) notamment ont accusé une baisse.

Les achats de pétrole nigérian, algérien et libyen, en hausse de 892 millions de francs, ont joué un rôle majeur dans l'envol de l'Afrique (+78%). L'Amérique latine a également tiré son épingle du jeu avec +38%. A noter que les entrées du Mexique ont triplé. L'Amérique du Nord a gonflé de 8%, soutenue par la demande de produits US (+9%). L'Asie s'est pour sa part renforcée de 3%. Les importations en provenance du Kazakhstan ont triplé, celles de Chine ont affiché +10% contre -31% pour le Japon.

Survol conjoncturel

Au 2e trimestre, les exportations ont atteint 51,2 milliards de francs (réel : -1,8%), en hausse de 2,9% après avoir accusé -0,7% au premier. En chiffres désaisonnalisés (comparaison avec le trimestre précédent), elles reculent de 1,7% et accusent leur 5e baisse trimestrielle en une année et demie. Au 1er semestre 2013, les prix à la sortie ont augmenté de 3,4% sur un an. Hors pharma, ceux-ci ont renchéri de 1,8% (réel : -1,4%).

Au 2e trimestre, la Suisse a importé pour 44,7 milliards de francs de marchandises. Après une diminution de 1,8% au 1er trimestre, le second a repris 2,2% (réel : +0,8%). Les résultats désaisonnalisés (comparaison avec le trimestre précédent) présentent une contraction nominale de 0,9%, confirmant leur légère tendance négative. Les prix à l'entrée se sont renforcés de 2,4% sur un an, respectivement de 3,2% sans le secteur pharmaceutique (réel : -3,6%).

Juin 2013 affaibli par un jour ouvrable de moins

Les exportations ont reculé de 1,2% en juin 2013 pour s'élever à 16,7 milliards de francs. Avec 14,0 milliards, les importations se sont contractées de 4,8%. Les résultats mensuels ont toutefois été influencés par un jour ouvrable de moins qu'une année auparavant. Après correction de cet effet, il en résulte à la sortie une poussée de 3,3% contre un repli de 0,4% à l'entrée. Les prix des marchandises exportées ont gonflé de 4,6% et ceux des marchandises importées de 1,8%. En excluant la pharma, les prix ont gagné respectivement 1,1 et 2,1%.

 

Auteur : Département fédéral des finances DFF - Administration fédérale des douanes AFD

Date de publication : 18/07/2013

Partager...

Submit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Nos partenaires

Novartis


Rolex


Crédit Suisse


Swiss Re