Evénements

  • Conférence du 22 novembre à Lyon

    « Stratégie d'entreprise : l'innovation participative »

    Lire la suite...

  • Assemblée générale du 7 novembre 2016 à Paris

    Assemblée générale statutaire de la CCSF

    Lire la suite...

Actualités France Suisse

Commerce extérieur suisse : l'élan se poursuit au 3e trimestre 2016

Après correction des jours ouvrables, les exportations ont gagné 8,1% au 3ème trimestre 2016 (réel : +2,8%) et les importations 7,9% (réel : +4,7%). Dans les deux directions du trafic, l'évolution porte la marque des produits chimiques et pharmaceutiques : à la sortie, ils ont expliqué à eux seuls plus de 80% de la hausse. L'excédent de la balance commerciale dépasse pour la première fois la barre trimestrielle des 10 milliards de francs…

… En bref

Machines et électronique : première hausse après 9 trimestres de recul

Exportations record vers les USA et le Japon

6e baisse consécutive pour les exportations horlogères

Le commerce avec le Royaume-Uni vacille

Evolution globale

Au 3e trimestre 2016, les exportations ont progressé de 8,1% en termes corrigés du nombre de jours ouvrables (réel : +2,8%). Comparées au trimestre précédent et désaisonnalisées, elles ont augmenté de 2,2% (réel : +2,6%) pour inscrire leur quatrième hausse d'affilée. En surfant sur leur tendance positive depuis l'automne 2015, les sorties ont réussi à dépasser et même distancer le niveau qu'elles affichaient avant l'abandon du taux plancher. Les importations, quant à elles, ont grimpé de 7,9% sur un an (réel : +4,7%). Après élimination des effets saisonniers, elles gagnent 1,0% par rapport au 2e trimestre 2016 (réel : +2,5%). Ici aussi, la tendance qui en découle depuis le 3e trimestre 2015 ressort clairement orientée à la hausse.

Exportations : dynamisme des principaux marchés

Au 3e trimestre 2016, deux tiers des groupes de marchandises ont enregistré une croissance nominale à l'exportation, bijouterie et joaillerie en tête (+21%). Avec +17% (+3,4 milliards de francs), les produits chimiques et pharmaceutiques, le poids lourd de l'export, n'ont pas été en reste. A l'inverse, l'horlogerie a plongé de 8% (-409 millions). Le bond dans les produits chimiques et pharmaceutiques a reposé essentiellement sur les principes actifs (+40% ; +1,0 milliard de francs) et les médicaments (+19% ; +1,5 milliard). Les instruments de précision (instruments et appareils médicaux) ont affiché +8% contre +5% pour les métaux. Pour sa part, le groupe machines et électronique a augmenté de 2% (+143 millions), porté par les machines pour l'industrie des arts graphiques et du papier (+22%) ainsi que les machines motrices (+12%). A l'inverse, les véhicules ont reculé de 9% (-111 millions ; aéronautique et véhicules ferroviaires).

A l'échelle continentale, les exportations ont gagné du terrain sur les trois principaux marchés. Le chiffre d'affaires a ainsi grimpé de 1,7 milliard de francs tant en Amérique du Nord (+24% ; USA : +1,6 milliard) qu'en Europe (+6% ; UE : +7%). Pendant que les ventes doublaient en Irlande (+209 millions), elles ont bondi de plus de 14% en Allemagne (+1,2 milliard) et en Autriche. Par contre, le Royaume-Uni (-258 millions) et la Russie (-111 millions) ont bu la tasse. Pour tous ces pays, les produits pharmaceutiques ont grandement influencé le résultat. En Asie (+6%), l'essor avec le Japon (+564 millions ; bijouterie et pharma), la Chine (+305 millions) et la Corée du Sud (+151 millions) a contrasté avec le plongeon vers Hong Kong (-273 millions) et l'Arabie saoudite (-178 millions). L'Amérique latine a perdu 5%.

+2,3 milliards de francs pour les importations de produits chimiques-pharmaceutiques

Trois groupes de marchandises sur quatre ont vu leurs importations croître au 3e trimestre 2016. Les produits chimiques et pharmaceutiques ont enregistré la plus forte progression, tant en termes absolus (+2,3 milliards de francs) que relatifs (+28%). Dans les produits énergétiques, la baisse de 11% a découlé uniquement de l'évolution des prix (réel : +5%). Au sein des produits chimiques et pharmaceutiques, la croissance a pris pied dans les principes actifs, avec des entrées en hausse d'une fois et demie (+1,2 milliard de francs). Dans les véhicules, les avions ne sont pas étrangers au bon résultat du secteur. Le segment textiles, habillement et chaussures a gagné 7% contre 5% pour les instruments de précision.

A l'exception de l'Amérique latine (-21% ; Mexique : -42%), tous les continents ont eu le sourire à l'importation. L'Amérique du Nord a montré la voie avec un envol d'un cinquième (USA : +18%). Sur le continent européen, l'Irlande s'est mise en évidence avec +1,4 milliard de francs à destination de la Suisse (produits pharmaceutiques pour l'essentiel). A l'inverse, le Royaume-Uni a perdu 12% ou 175 millions de francs. Si l'Asie a progressé de 1% dans son ensemble, elle recèle de grandes différences au niveau des pays. Les bonds du Viet Nam (+139 millions ; articles d'usage en métaux précieux) et de Singapour (+127 millions) ont ainsi contrasté avec les revers de la Chine (-210 millions) et du Japon (-122 millions ; bijouterie).

Excédent record dans la balance commerciale de septembre 2016

En septembre 2016 et après correction des jours ouvrables, les exportations ont grimpé de 10,4% sur un an (réel : +5,7%). Par rapport à août 2016, la hausse épurée des effets saisonniers s'est établie à 4,1% (réel : +4,3%). La tendance positive des derniers mois trouve ainsi confirmation. Les importations ont crû de 3,8% sur un an (réel : -0,1% ; données corrigées des effets calendaires), mais reculé de 2,1% sur un mois (réel : -3,3% ; données désaisonnalisées). La balance commerciale boucle sur l'excédent mensuel record de 4,4 milliards de francs.

Auteur : Administration fédérale des douanes (AFD)

Date de publication : 20 octobre 2016

Partager...

Submit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Nos partenaires

Novartis


Rolex


Crédit Suisse


Swiss Re