Evénements

  • Conférence Lamine Brahimi sur digitalisation

    INVITATION *La Chambre de Commerce Suisse en Francea le plaisir de vous convier à une conférence sur le thème : Digitalisation : quels impacts...

    Lire la suite...

  • Assemblée générale du 28 Juin 2018

    Assemblée générale statutaire de la CCSF

    Lire la suite...

Actualités France Suisse

La Suisse séduit toujours les investisseurs internationaux

Franc fort, votations sur l'immigration de masse ou initiative Minder ne freinent pas les investisseurs internationaux : la Suisse maintient son rang dans le classement annuel 2015 Foreign Direct Investment (FDI) du cabinet A.T.Kearney…

La mise en œuvre des rémunérations surveillées des dirigeants suite à la votation sur l'initiative Minder a produit ses premiers effets en 2014. Mais dans le même temps, c'est le vote sur l'initiative sur l'immigration de masse qui a inquiété les milieux économiques, notamment à l'étranger où le choix du peuple suisse a souvent suscité l'incompréhension. Enfin, l'abandon du taux plancher le 15 janvier a fait grimper le franc au plus haut, renchérissant non seulement le coût de la vie pour tout un chacun, mais aussi les investissements étrangers.

Tous ces facteurs auraient pu décourager les entreprises multinationales et les détenteurs de capitaux, ou les inciter à se tourner vers d'autres destinations. Pourtant, selon la dernière étude Foreign Direct Investment (FDI) Confidence Index du cabinet A.T.Kearney, la cote de la Suisse n'a pas chuté : le pays reste au 14e rang mondial, comme en 2014.

Progression stoppée, mais sans recul

Plus réjouissant encore : en dépit de ces facteurs perturbants pour les acteurs économiques et malgré le sombre destin du secret bancaire ou encore la publicité négative de la Suisse liée aux affaires d'évasion fiscale, les investisseurs internationaux sont plus nombreux à avoir une image plus positive du pays (27%) cette année qu'en 2014, contre seulement 14% ayant de la Suisse une moins bonne image que l'an dernier.

Entrée en 2012 dans le classement des 25 pays les plus attirants au monde pour les investisseurs internationaux, la Suisse voit sa progression stoppée (après être passée de la 22e place en 2012 à la 18e en 2013 et à la 14e en 2014), mais ne perd pas de place cette année. Elle dépasse une autre place financière de haut niveau mondial, Singapour (9e en 2014, 15e cette année). Une performance notamment due, selon les auteurs de l'étude, à « des infrastructures de top niveau mondial et un environnement économique compétitif ». Avec une note de 1,74, la Suisse fait jeu égal avec les Pays-Bas (13e; 1,74) et talonne l'Italie (12e; 1,75).

La zone euro est attractive

Au niveau mondial, le podium change quelque peu: le Royaume-Uni (1,95) prend place sur la 3e marche du podium au détriment du Canada (1,94), tandis que les Etats-Unis (2,10) et la Chine (2,0) conservent respectivement les première et deuxième places.

Globalement, les pays européens, et notamment ceux de la zone euro, avantagés par une devise faible, regagnent des places dans le classement : Allemagne, France, Italie, Pays-Bas, Espagne, Belgique, Autriche et Finlande sont tous plus séduisants aux yeux des investisseurs. Cet effet des devises est corroboré par le bond du Japon, qui gagne douze places en un an pour se hisser au 7e rang mondial, dopé par un yen faible.

Auteur : Bilan

Date de publication : 05/05/2015

Partager...

Submit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Nos partenaires

Novartis


Rolex


Crédit Suisse


Swiss Re