Evénements

  • Conférence Lamine Brahimi sur digitalisation

    INVITATION *La Chambre de Commerce Suisse en Francea le plaisir de vous convier à une conférence sur le thème : Digitalisation : quels impacts...

    Lire la suite...

  • Assemblée générale du 28 Juin 2018

    Assemblée générale statutaire de la CCSF

    Lire la suite...

Actualités France Suisse

Commerce extérieur suisse : exportations record en octobre 2014

Les exportations ont progressé de 8% pour arborer un niveau mensuel historique. Le marché américain a eu le vent en poupe. Les importations se sont accélérées de 3%. La balance commerciale boucle avec un excédent imposant de 3,3 milliards de francs…

Croissance vigoureuse des exportations

En octobre 2014, les exportations ont gagné 8,1% pour atteindre la valeur record de 19,8 milliards de francs (réel : +5,3%). Il s’agit de la plus forte croissance depuis un an et demi. Elle a par ailleurs été largement soutenue au niveau des branches, seule l’industrie du papier et des arts graphiques ayant reculé (-4%). Les prix à la sortie ont pour leur part enflé de 2,7%. Les exportations de la bijouterie et joaillerie ont brillé (+36%). Celles de la chimie-pharmacie se sont renforcées de 563 millions de francs, soit de 8%. Ici, les matières premières et de base chimiques ont gagné 45% contre 16% pour les produits immunologiques et 3% pour les médicaments. Quatre branches ont affiché une croissance de 6%, à l’instar des instruments de précision (instruments et appareils médicaux : +9%) et de l’industrie des denrées alimentaires, boissons et tabacs. Ici, le secteur du café, entre autres, a grimpé de 13%. Le chiffre d’affaires de l’horlogerie a progressé de 5%, celui de l’industrie des machines et de l’électronique de 1%. Dans cette dernière, le secteur télécommunication (+26%) et celui des machines-outils pour le travail des métaux (+16%) ont vu la vie en rose ; les appareils pour la production de courant (-15%) ainsi que les machines motrices non électriques (-24%) ont à l’inverse perdu du terrain. Les ventes de l’industrie des matières plastiques ont quant à elles stagné.

Dynamisme des principaux débouchés

Au niveau des continents, une demande vigoureuse a caractérisé les trois principaux clients alors que celle d’Afrique (-15%) et d’Amérique du Sud (-6%) reculait. Les exportations vers l’Amérique du Nord ont bondi d’un quart, à la faveur des USA (valeur record : 2,6 milliards de francs) et du Canada. L’Asie a affiché une croissance de 9% qui a été largement soutenue : les envois vers l’Indonésie (machines et pharma) ont gonflé de 2 fois et demie pendant que ceux vers les Emirats arabes unis, l’Arabie Saoudite, Hong Kong (766 millions) et Taïwan progressaient entre 15 et 28%. Singapour a en revanche plongé de 18%. Les ventes à l’Europe (UE : +5%) se sont accrues de 5%. Le chiffre d’affaires avec la Hongrie s’est envolé de 72%, celui avec l’Espagne et la France (bijouterie) a augmenté de 14% contre 11% avec l’Allemagne (pharma : +34%). L’Autriche, le Royaume-Uni et l’Italie ont en revanche plié de 6 à 10%.

Véhicules utilitaires : fer de lance des importations

En octobre 2014, les importations se sont élevées à 16,5 milliards de francs, soit une hausse de 3,1% sur un an. Le renchérissement à l’entrée s’est fixé à 2,9% ; il en résulte une stagnation en termes réels (+0,2%). L’évolution au sein des groupes de marchandises selon l’emploi s’est montrée disparate ; les piliers – biens d’équipement et biens de consommation – ont toutefois gagné du terrain.

Les importations de biens d’équipement se sont accentuées de 8%, poussées notamment par l’envol de l’aéronautique (à 144 millions de francs) et des véhicules ferroviaires (99 millions). Dans le secteur des machines, celles pour la production ont grimpé de 7% contre 5% pour les machines motrices. Quant aux biens d’équipement et de génie civil, ils se sont repliés de 3%.

La hausse de 4% des biens de consommation a pris racine sur la plupart des sous-groupes. Les importations horlogères ont bondi de 51% (marchandises en retour) pendant que celles de la bijouterie et joaillerie s’intensifiaient de 15% (+106 millions de francs). Les médicaments ont présenté une hausse de 2% qui résulte toutefois du renchérissement.

Après quatre mois de hausse, les importations de matières premières et demi-produits (-2%) ont perdu des plumes. Ici, le revers des demi-produits chimiques (-5%) respectivement ceux en métal (-3%) a contrasté avec la vitalité des demi-produits pour la production de denrées alimentaires (+11%).

Les importations de produits énergétiques ont faibli de 4%. Sous l’effet d’une baisse des prix (-11%), elles présentent toutefois une augmentation en termes réels. Les arrivages de carburants et de combustibles ont chuté de respectivement 30 et 20% alors que ceux d’huiles brutes et produits de base explosaient (+79%).

Les importations d’Europe font du surplace

A l’exception de l’Amérique latine (-8% ; Mexique : -37%) et de l’Océanie (-2%), les importations en provenance des autres marchés ont augmenté respectivement stagné. Les arrivages d’Afrique se sont accélérés de 84% en raison de la multiplication par 11 des livraisons de pétrole libyen. L’Amérique du Nord (+14% ; USA : +14%) a progressé pour le cinquième mois consécutif. Une hausse de 11% a caractérisé l’Asie ; Hong Kong (+79% ; bijouterie et joaillerie), Singapour (+51% ; pharma), Taïwan (+38%) et la Chine (+8%) ont participé à la fête. L’Europe a pour sa part stagné (EU : -0%). L’essor de l’Irlande (+40%) et du Royaume-Uni (+19% ; 2 avions pour 136 millions de francs) a contrasté avec la baisse de 16 à 19% de la Belgique, de l’Autriche et des Pays-Bas.

Survol conjoncturel (comparaison avec la période précédente)

En termes désaisonnalisés, les exportations ont cartonné (+4,9% ; réel : +4,7%). Il s’agit de la quatrième hausse sur les cinq derniers mois. Leur tendance positive entamée en mai 2013 s’est ainsi poursuivie. Les importations désaisonnalisées ont crû de 3,1% (réel : 2,7%) ; elles présentent une tendance globalement orientée vers le haut malgré l’évolution versatile enregistrée depuis le mois de juin dernier.

Auteur : AFD Administration Fédérale des Douanes

Date de publication : 20/11/2014

Partager...

Submit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Nos partenaires

Novartis


Rolex


Crédit Suisse


Swiss Re