Evénements

  • Assemblée générale du 28 Juin 2018

    Assemblée générale statutaire de la CCSF

    Lire la suite...

  • Conférence du 22 novembre à Lyon

    « Stratégie d'entreprise : l'innovation participative »

    Lire la suite...

Actualités France Suisse

Le revenu des ménages stagne pour la 4e année consécutive selon les dernières données de l'OCDE relatives aux inégalités de revenu et à la pauvreté

L'OCDE vient de publier de nouvelles données relatives aux inégalités de revenu et à la pauvreté pour l’année 2011 (les données de 2010 ont été publiées en mai 2013). Ces nouvelles données, ainsi qu’un rapport de synthèse de 8 pages, sont disponibles sur le site de l'OCDE...

…Quelques chiffres clés :  

        • Le revenu disponible réel des ménages stagne pour la quatrième année consécutive, tandis que le revenu des 10 % les plus pauvres de la population a reculé de 1.6% par an entre 2007 et 2011.

      • Les inégalités de revenu, hors effet modérateur de l’État-providence, se sont creusées fortement en Espagne et en Grèce, de 1.5 et 3 points de pourcentage respectivement entre 2010 et 2011. Sur la même période, elles ont augmenté de plus de 1 point en Allemagne, au Luxembourg et au Portugal, alors qu’elles ont diminué en Australie, au Canada, en Irlande, en Israël et en Suède.

       • Les impôts et les transferts, notamment les allocations de chômage, contribuent à atténuer l’impact sur le revenu disponible, où la hausse des inégalités est moins marquée. Mais l’écart entre riches et pauvres s’est encore creusé : en 2011 dans les pays de l’OCDE, le revenu des 10% les plus riches de la population était 9.6 fois supérieur à celui des 10% les plus pauvres, contre 9.3 fois en 2007.

        • C’est au Mexique, au Chili, en Turquie et aux États-Unis que l’écart entre les riches et les pauvres est le plus marqué. À l’inverse, c’est au Danemark, en Slovénie, en Finlande et en République tchèque qu’il est le plus faible.    

      • En s’appuyant sur un seuil de pauvreté antérieur à la crise maintenu à un niveau constant en termes réels, on constate que la pauvreté a augmenté dans de nombreux pays depuis 2007, effaçant ainsi une grande partie des avancées obtenues par les ménages modestes en termes de niveau de vie au cours des 20 années qui ont précédé la crise. La proportion d’individus qui vivent avec moins de la moitié du revenu médian réel constaté en 2005 a par exemple progressé de 15 points de pourcentage en Grèce et de 8 points en Irlande et en Espagne.   

       • Les données confirment par ailleurs une tendance déjà mise en évidence : les jeunes et les enfants remplacent aujourd’hui les personnes âgées en tant que catégorie de population la plus exposée au risque de pauvreté. En 2011, pour la première fois depuis que l'OCDE collecte des données dans ce domaine, le risque de pauvreté chez les personnes âgées de 66 à 75 ans était inférieur de 25% à celui de la population moyenne, et il était le plus faible de toutes les catégories d’âge de population.

 OCDE

Une visualisation de données est disponible pour cette publication à l’adresse :  www.compareyourcountry.org/inequality?lg=fr

 Auteur : Caroline Tourrier, OCDE

Date de publication : 18/06/2014

Partager...

Submit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Nos partenaires

Novartis


Rolex


Crédit Suisse


Swiss Re